.

Ariane Mérillat

L’étude du bouddhisme et de l’écologie m’a fait réaliser l’importance du vivant sous toutes ses formes, m’apportant une éthique se basant sur l’harmonie entre le végétal et l’animal. Honorer la mort est ainsi une manière de montrer mon infini respect pour la vie.

Mon parcours & philosophie

J’ai perdu mon père alors que j’avais 22 ans. Cette confrontation précoce avec la mort d’un être aussi important m’a bouleversé et m’a permis de comprendre l’importance de la cérémonie funèbre dans le parcours de deuil. À la suite de cette expérience douloureuse, j’ai quitté les études ; je me suis éloignée du monde à la recherche de spiritualité. L’étude du bouddhisme et du shamanisme a fait naître en moi une éthique plus proche de la nature. Puis, j’ai commencé à me passionner pour les rituels et les pratiques des peuples qui habitent notre monde. Je me suis alors naturellement orientée vers la profession d’anthropologue, puis une fois mon Master obtenu, vers la profession d’officiante laïque pour laquelle j’ai effectué la formation officielle de Suisse Romande. Ce travail est pour moi une véritable vocation qui permet d’exercer une activité qui allie mon humanisme et ma créativité au service d’une cause qui me touche. Je veux sincèrement vous accompagner et vous aider à créer un moment unique, un souvenir merveilleux, qui vous apportera chaleur et réconfort dans cette phase de deuil si douloureuse.

Si vous étiez ma fille, je me réjouirais de mourir. Merci de nous avoir permis de retrouver Francis.

Un inconnu, à l'enterrement de mon père
un enterrement atypique